soulmate
avatars illustrés 200*400px → contexte fun → forum Y/Y/H [NC-16]
What does depression feel like...?

What does depression feel like...?
 :: C'est ici que tout commença . . . :: Pas à pas :: T'es qui ?

avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 27/06/2018

MessageSujet: What does depression feel like...? Mer 27 Juin - 8:18
Jonathan White Lux
Tu n'avais qu'à me faire confiance

Nationalité : Britannique.
Sexe : Masculin.
Orientation sexuelle : Asexué.
Âge : 35 années qui traînent.
Groupe : [Géostig]Mate.
Métier : Barman.

Tout d'abord, il faut commencer par savoir que l'on ne sait pas... C'est ce qu'il vous répondra, si jamais vous venez à croire qu'il vous juge d'une quelconque façon. Vous juger ? Oui, car son regard verdâtre est pour le moins perçant. Il a beau sembler être un humaniste assez romantique dans son genre, il reste cependant une part de lui qui regarde et analyse tout ce que vous êtes. Silencieux aux premiers abords, il est plutôt difficile d'approche et il n'aidera pas la cause, ne se forçant donc jamais pour se faire comprendre. En bref, son attitude est ce qui vous forcera, à vous, d'essayer de l'apprécier tel qu'il est. Et lui, ce Jonathan, car il y en a plusieurs, c'est un spécimen peu commun. Enfin... Sans surprise, vous constaterez que c'est un homme intelligent qui ne s'emporte jamais sur son propre savoir. Il ne cherche pas à blesser en vous insultant et il ne cherchera pas non plus à plaire en s'exprimant. En effet, il vous fera penser qu'il ne veut rien et bizarrement, c'est le cas. Et ainsi, vous venez de le découvrir...

Ah, vous n'avez pas compris ? Jonathan n'a aucune attente et aucune compétences réelles en étique. Psychopathe... Est-ce le premier mot qui vous a sourit ? Vous ne me croyez pas... Alors bon, vous croyez que tout bon psychopathe vient à tuer ? Bien sûr que non... Lâchez vos films d'horreurs. Un psychopathe, c'est celui qui n'attend rien et qui suit sont instinct, sans prendre conscience de ce qui est bien et de ce qui est mal. Mais, Jonathan, ce Jonathan, c'est un humain et non pas un animal. Et comme tout bon Homo sapiens sapiens, il a une conscience, une mémoire et une adaptation considérable lorsqu'il fait face à différentes situations. S'il vous analyse, c'est pour savoir comment vous vous sentez. Si vous souriez, il sourira à son tour et rigolera avec vous pour paraître normal. Action, rétroaction, action et... rétroaction. Il sait qu'il ne sait pas pourquoi il rit, mais il sait aussi que si vous le faites, alors il y a forcément une raison pour lui de le faire. De ce fait, Jonathan peut vous tromper aisément. Il peut vous faire croire bien des choses et vous rendre fous, sans lui-même s'en rendre compte.

Jonathan, mon ange, voilà une autre liste de sons qui sont aussi... Qui sont des signaux de douleurs. Tu as su comprendre cela chez les animaux, alors c'est de même pour les êtres humains. Mon coeur, écoute attentivement, d'accord ? Et, s'il te plaît... Je... Je voulais te dire que tu pourras retrouver Sophie. Tu comprends, si tu réussi ces examens, tu retrouveras Sophie et papa.

C'est ainsi qu'il a apprit à entrevoir maintes différences entre ce qui est bien et mal. Ce traitement de faveur, causé par son bas âge, l'a sauvé des traitements ardus que pouvaient être ceux de la médicamentation. Sophie White Lux, sa soeur, n'était qu'un bébé à cet époque. Et Jonathan avait six ans, lorsqu'il a étouffé le poupon, sans comprendre ce qu'il faisait de mal. On ne devient pas psychopathe, on naît ainsi. Cependant, il n'est pas impossible pour un humain d'assimiler ce qu'est l'étique, sans nécessairement la comprendre dans son entièreté. Le feu brûle, pas besoin de se brûler pour comprendre... n'est-ce pas ? Quoi qu'il es soit, côté parental, la mère de Jonathan était et est encore psychiatre, alors que son père lui, est un célèbre chirurgien qui fut très convoité par plusieurs célébrités auparavant. Sa spécialité ? Le nez... Enfin, tout cela pour dire que Jonathan n'a pas connu la pauvreté. Il a même goûté aux plaisirs des voyages spectaculaires et à rarement eut droit à un dîner qui n'allait pas sous une facture de trois chiffres.

Bref... ses parents ont longtemps hésité à partager la situation en ce qui concernait leur garçon. Ils voulaient s'en occuper seuls et ce fut un succès. Audio, mises en situations, questionnaire interminable et encore des mises en situations. Jonathan n'a jamais été psychologiquement libre durant son enfance. Il fut un moment où il avait pour réflex de dire si ce qu'il voyait était bien ou mal, comme s'il était forcé de le faire. À savoir que son jugement n'était jamais subjectif. Il voyait le monde tel ses parents voulaient qu'il le voit, certes, ceux-ci étaient très objectifs dans leurs raisonnements. À savoir que ce fut quand même un choc, le jour où Jonathan eut son premier appartement. Ses voisins n'étaient pas de très bonnes personnes et le gamin ne s'était jamais retrouvé à douter de sa propre sécurité. Hésitant, il décida d'appeler la police, ce qui lui mérita de se faire battre sur le chemin du retour, après une longue nuit d'étude dans un café. Mais, n'oublions pas que toutes mauvaises choses a sa meilleure partie, car, impressionné par ses blessures, moins de trois jours après l'incident, un réalisateur invita Jonathan à faire de la figuration pour une scène banale au coeur de Londres. Coup de chance, dirons-nous.

Après quoi, il se fit reconnaître par une célébrité "X" qui s'était fait refaire le nez par son père. Elle disait être une bonne amie de la mère de Jonathan, chose que le jeune homme ne comprenait pas encore. L'amitié, quel drôle de truc... Enfin, les acteurs le trouvèrent très drôle, au point où ils lui offrirent un rôle muet et l'intégrèrent plus amplement dans le long-métrage. À noter que notre petit personnage a appelé sa maman pour savoir si tout était correcte. Il voulait être sûr sur le fait qu'il n'avait pas manipulé qui que ce soit à cause de ses blessures. Son charme fut apprécié et il fut invité ailleurs. Il participait à des pièces de théâtres de temps à autres, en plus de poursuivre ses études. C'est durant cette période qu'il a apprit à afficher de nombreuses expressions qu'il ne connaissait pas. D'ailleurs, il se retrouva à étudier la philosophie grâce à l'un des comédiens qui le motivait à devenir avocat. Il abandonna après deux années en droit, avant d'acheminer des cours en littérature puis en psychologie.

Sa mère lui partagea tout son savoir pour inviter son enfant à prendre le chemin qu'elle avait pris en psychiatrie, mais Jonathan changea encore. Il passa quelque mois en tant que psychologue dans un institut pour personnes âgées puis, suites à de nombreuses démarches, il fut choisi pour devenir négociateur de crise, chose qu'il refusa. Histoire que sa visite au commissaire ne serve pas à rien, il fut invité à passer un questionnaire pour rejoindre l'armée. Un semaine plus tard et ce fut la CIA qui le rappela. Mais, avant qu'il ne puisse même commencer, on lui demanda de compléter un cours en criminologie aux USA. Malheureusement, après plus de dix mois d'entraînements intensifs et trois ans d'école, il se fit rejeter au troisième tour d'essaie.

Ne voulant pas spécialement rester aux États-Unis, il retourna donc vivre chez sa mère qui elle, l'invita à aller rejoindre son père et sa soeur sur une fameuse île, là où les couleurs prennent vie. Les légendes... Quoi de mieux... C'était ça où il allait être gardien pour une prison de haute sécurité en Russie. Sans plus, il accepta l'offre de sa mère et fit ses valises pour l'île. En arrivant, son père l'accueillit, l'amena dans un bar et lui proposa plusieurs métiers liés aux études qu'il avait faits. Sans trop réfléchir, le trentenaire regarda autour de lui et décida que l'endroit actuel était parfait. De ce fait, il devint barman et débuta des cours privés en sommellerie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Re: What does depression feel like...? Mer 27 Juin - 14:23
UN TRENTENAIRE ET LOKIIIIIIIIIIIIIIIIIII :bounce: :bounce: :bounce: :bounce:
Welcome here o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 23/06/2018

MessageSujet: Re: What does depression feel like...? Mer 27 Juin - 17:48
Lokiiiiiiii *^*

Hm désolé j'ai glissé!

Bienvenue! C'est un personnage très intéressant que nous avons là :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 04/05/2018

MessageSujet: Re: What does depression feel like...? Jeu 28 Juin - 16:31
Ha, j'adore son caractère ~
Hellcome :aaaah:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Re: What does depression feel like...? Ven 29 Juin - 9:53
Welcoooooome ! Amuse-toi bien parmi nous :huhu:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 27/06/2018

MessageSujet: Re: What does depression feel like...? Mar 3 Juil - 3:32
Awh, maaaarciii :bounce:
Maintenent, KNEEEEEL //BRIQUE//
J'sais pas quand je vais finir la fichette par contre.
Elle est terminée, mais j'suis pas satisfait encore... SO ! Let's wait a little.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 18/05/2018

MessageSujet: Re: What does depression feel like...? Mar 3 Juil - 10:46
AAAAAH MASI CETTE FIIIICHE JPP ♥️♥️♥️
TRES BON CHOIX. POUR. TOUT. VOILA. ehurleihrtilrlith. WELCOME HERE!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: What does depression feel like...?
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Rosemary > Can you make it feel like home ?
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: C'est ici que tout commença . . . :: Pas à pas :: T'es qui ?-