soulmate
avatars illustrés 200*400px → contexte fun → forum Y/Y/H [NC-16]
Cyr - À fleur de peau

Cyr - À fleur de peau
 :: C'est ici que tout commença . . . :: Pas à pas :: T'es qui ? :: Fiches finish

avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Cyr - À fleur de peau Mar 1 Mai - 14:30
Enders Cyr
Big bird in a small cage

Nationalité : américain
Sexe : Masculin
Orientation sexuelle : ?
Âge : 23 ans
Groupe : Soul
Métier : Étudiant


Rêveur, créateur qui craint la contrainte sous laquelle il n'en finit pas de casser. Il crée comme d'autres crient. C'est son addiction – l'odeur de gouache et celle de clope, la fumée de tabac et les volutes d'aquarelle, les salles noires de photo et celles de concert. Cyr, il est addict aux trajets vers des ailleurs meilleurs et c'est sans retour.

Bien élevé. Un peu trop, même. Bien étouffé – de normes et de codes comme autant de cordes serrées. Certains jours, il les sent à ses poignets si étroitement qu'il s'étonne de ne pas en ressortir marqué.

Transparent. Sur son visage, tout se lit en sensibilité dessinée à fleur de peau. Sur le marbre de son épiderme, il tague des mots comme des graffitis sur cette œuvre classique d'or et d'albâtre que ses proches auraient façonnée – des mémos en aveu d'étourderie et des mots de poésie pour anesthésier ses maux à lui, des dessins en jardins intérieurs exposés sur tous ses extérieurs, des constellations de tâches de gouache.

Cyr, il était né sur cette Terre pour avoir la tête dans la Lune et la peau constellée.



Crayons de couleur
Les murs blancs de la demeure familiale ont l'austérité des demeures de maître. Chaque meuble agencé au centimètre près par un architecte d'intérieur bien trop payé expose sa richesse d'oeuvre de designer aux lignes épurées. Bonsaïs et orchidées suivent la cadence d'une vie rythmée par les impératifs du pouvoir et de l'apparat : ici on est puissant, alors on le paraît dans la maîtrise et la sobriété.
Ou presque.
À hauteur d'enfant, les murs perdent de leur immaculé. Les couleurs éclatent en traits de crayon de couleur, en gribouillis appliqués. Parce que les pots bien alignés sont trop sages, quelqu'un y a dessiné en 2D mal proportionnée des jungles joviales et un tigre bancal. Au bout d'une allée de feuilles de papier qui, fut un temps, furent les notes de discours de son gouverneur de père, un angelot blond barbouillé de couleurs dessine des dragons et des avions.

Fusain et encre de Chine
L'adolescence est brouillonne et ses dessins aussi. L'angelot blond des photos de famille a grandi trop vite, s'est fragilisé dans la foulée. Le paradis de la demeure familiale est trop haute pour qu'il ne rêve pas de planer, trop basse pour les cieux qui l'appellent. Il bronche face aux sommets de pouvoir de sa famille, des tâches charbonneuses plein les mains, plein ses chemises blanches. La croix que lui fait porter son lycée privé est froide contre son cœur. Il se sent comme un ange qui perdrait la foi.
Ses toiles perdent leurs couleurs un jour. Sa cousine, une Mate, a trouvé les siennes en effleurant la main d'une fille et épousé dans la foulée un garçon de bonne famille choisi par sa famille.
Sous ses lunettes à lui, les traces de doigt s'étalent en marques sombres, les soirs d'insomnie, quand il se jure qu'il doit y avoir plus à la vie que sa cage dorée qui sent la culpabilité et la pensée politique réactionnaire à en mourir.

Musique
La fumée qui s'enroule autour de ses membres est si épaisse qu'il se demande si sa moitié la verra sur sa peau. Les basses tapent sur tout son être. Ça résonne dans sa caboche cabossée. Il a craqué – fugué, fumé, fusé.
Ils vont le rattraper – le ramener, le rattacher, le saccager.
Ils ne comprennent pas qu'on ne fait rien d'aussi beau qu'un naufrage, eux qui n'aiment que les sommets de perfection. Ils ne comprennent pas, eux qui sont sculpteurs d'élitisme, qui pour le faire rentrer dans un moule, tailleront à la serpe ses émois comme des herbes sauvages dans leur jardin d'Eden.
Demain, peut-être.
Mais pas ce soir.
Et il prie pour que la nuit n'en finisse pas de musique.

Photographie
« Ne dis rien de déplacé. »
« Ne jure pas. »
« Souris et ne contredis pas les réformes de ton père. »
« N'invoque pas le nom du Seigneur en vain. »
« Passe la parole à l'attaché de presse de l'entreprise si tu n'as pas de réponse toute prête. »
Et faute de pouvoir parler librement, Cyr prend en photo tous ses émois, toutes ses révoltes. La réalité de sa fugue lui a laissé cela : des réalisations râpeuses comme du papier de verre sur tous ses rêves et un onirisme nouveau comme une révolte, entre les trous du creux de ses coudes.
Clic clic clic chante son objectif pour compenser le silence de l'ombre blonde. Il aligne les selfies et les portraits, les prises de vue en vrac et les clichés sont aussi silencieux que lui l'est. Clic clic clic mais ça manque de plastique et de peinture.

Gouache
Son nom prestigieux lui ouvre les portes de toutes les universités qu'il pourrait désirer. Ça ne semble pas une victoire, pas quand il n'a rien fait pour le mériter. Mais son nom prestigieux ouvre les portes de toutes les universités.
Il veut faire de l'art. Ses géniteurs lui disent non.
Ni beaux-arts, ni photographie, ni conservatoire, ni cinéma, ni graphisme, ni quoi que ce soit qui fasse si peu sérieux. Alors pour sauver l'honneur d'un nom lourd à porter, ils trouvent un compromis – de la chimie pour les couleurs, de la pharmacologie pour l'espoir.
Mais Cyr, il voulait faire de l'art.
Alors dans les labos de TP et les amphis de cours magistraux, il emporte ses tâches de gouache, ses délavés d'aquarelle entre ses mèches rebelles, son vrac de pastels à même la peau, ses esquisses sur ses cours et ses copies. Entre les toiles entassées dans son studio, les verres s'empilent et se remplissent : eau diluée de couleurs, solvant, absinthe et curaçao, peinture à l'huile, bière blonde comme l'orge de sa crinière...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 89
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Re: Cyr - À fleur de peau Mar 1 Mai - 15:05
Tu es beau, tu es frais et bienvenue :nyaha:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Re: Cyr - À fleur de peau Mar 1 Mai - 15:10
Merci ô monsieur au regard inquiétant ? :sheep:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 226
Date d'inscription : 20/07/2017

MessageSujet: Re: Cyr - À fleur de peau Mar 1 Mai - 15:28

Bravo Cyry, tu es

Validé

Tu es booooo, et tu es notre deuxième à être validéééé. OHLALA J'SUIS ÉMU OKAY.  :aaaah:

J'ai rien à redire sur ta fiche ! Très poétique, très jolie, j'aime beaucoup ta façon d'écrire ! *-* Donc j'ai bien hâte de voir comment ton petit blond va s'en sortir sur notre belle île, et savoir si la chance va lui sourire pour trouver son âme-soeur, huhu. ~

Donc ceci étant, tu n'as plus qu'à aller recenser ton avatar, aller chercher ton âme-soeur pour faire des bébés, et n'oublie pas d'aller signer le règlement, sale gosse !


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cyr - À fleur de peau
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» À fleur de peau [pv la fille aux cheveux roses]
» La newkama à fleur de peau!
» Reflexion sur la saga Michelet Casimir - Jean Saint-Fleur
» 2 éme entraînement de Nuage de la mort et de fleur enflammée finished
» La Peau et le Froid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: C'est ici que tout commença . . . :: Pas à pas :: T'es qui ? :: Fiches finish-