soulmate
avatars illustrés 200*400px → contexte fun → forum Y/Y/H [NC-16]
sybile △ les fleurs du mal

sybile △ les fleurs du mal
 :: C'est ici que tout commença . . . :: Pas à pas :: T'es qui ? :: Fiches finish

avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 01/05/2018

Soul
MessageSujet: sybile △ les fleurs du mal Mar 1 Mai - 19:14
Sybile Fae Van hilde
with your hands around my neck

Nationalité : suédoise.
Sexe : femme.
Orientation sexuelle : hétérosexuelle.
Âge : 20 ans.
Groupe : Soul.
Métier : étudiante en médecine.

Sybile ;
Éclat blanchâtre, pureté,
Délicate, si douce, libre de péché,
Belle sur la scène
Talentueuse comédienne
- lumière aveuglante, aveuglée.


Sybile ;
Perles de lunes, humidité,
Tout comme un rêve éveillé, fantasmé,
Explosion de couleurs
Imagination en sueur
- rose blanche tant aimée.

Sybile ;
Ombre menaçante, obsédée,
Sort ses griffes pour protéger, asiéger,
Haine dans les veines
Terreur dans le cœur - tu es si impure,
miroir brisé.


► The Kindred ─ Overboard

Petite statue de cristal, façonnée dans la neige scandinave et dans les mains gelées familiales.
Élevée pour gagner, surpasser, dominer depuis son plus jeune âge - gosse de riche, fille à papa peut être. Mais la douceur n'a jamais cessé de bercer son cœur, même si elle assure ses positions et ne renie pas son nom : elle reste avant tout Sybile, minuscule flocon tout en coton, la peau immaculée mais couverte d’angelures.

La couleur ne l'a jamais quittée, elle ne sait plus quand elle est arrivée - le monde de Sybile a été proclamé à jamais tout blanc et tout coloré. Elle n'arrive pas à imaginer ce que c'est, de ne voir la vie qu'à travers un filtre cendré; elle ne comprend pas, et aurait presque pitié de ceux qui n'ont pas eu sa chance de vivre dans la pureté. Mais encore elle se doit de rester dans le rang, de ne pas s'élever, où elle finirait par sombrer comme ses aînés.
Si peu de cœur, si peu d'amour ils ont pu lui donner - si bien qu'elle passa toute son enfance à se demander ce que ça faisait. L'âme qui trépigne, les mains qui tremblent, les pensées qui se mélangent, le corps tout entier qui veut s'embraser - tout ceci lui semblait plus être une maladie qu'une bénédiction. Et pourtant, cela devint si vite une si grande addiction.

L'impatience de lire des messages et caresses sur sa peau d'albâtre la saisissait de jour en jour, et elle chérissait, réécrivait et décrivait chacun d'eux pour ne jamais les oublier. Elle en remplit des livres, des toiles des carnets ; lui répondait des mots doux, des poèmes, sans jamais s’essouffler. Son âme sœur, sa moitié, depuis le premier cœur dans sa main c'est sa présence qui l'a modelée - elle rendit Sybile artiste, impressionniste, inspirée.
Mais ce n'était pas de cette façon qu'elle avait été élevée.

Forcée dans des milieux qui ne lui convenaient pas, Sybile se confinait. Quelle belle jeune femme elle faisait, d'une bonne lignée, de grandes capacités - elle n'avait pas le droit de gaspiller ainsi son talent si durement conservé dans l'art et la passion, et devait plutôt le mettre à profit dans la science et la guérison - comme ses parents, ses grands parents, et tous les gens portant le nom de Van Hilde.

Sans choix, obligée de se conformer, Sybile redevint la petite statue de cristal qu'on voulait qu'elle soit - non, qu'elle était. Sa frustration, ses aspirations balayées, ses rêves brisés ; tout se mélangeait, comme ses pensées à l'idée de sa moitié, et c'est ainsi que pour tout rattraper elle s'accrocha à ce fantasme et décida de ne plus jamais le lâcher.
Il serait là, toujours, et n'accepterait pas qu'on la brise en mille morceaux comme ainsi on le faisait. Son existence, couplée à celle du flocon perdu loin d'elle, ne pouvait que devenir complète. Le destin lui souriait. Elle ne pouvait ignorer plus longtemps qu'elle n'était qu'une partie d'elle-même, et qu'elle devait le rencontrer pour espérer devenir entière. Elle le devait. Elle le ferait.

Alors elle accepta sa quête, pieds nus dans la tempête de neige de sa vie, à contresens du chemin qu'on lui avait tracé. Elle était froide, impassible, car la neige qu'on ne lui avait pas dégagé la brûlait - mais elle pouvait y arriver. Sybile pourrait tout obtenir, tout ce qu'elle voulait ; elle pourrait tout achever.
Surtout ce qui se mettrait sur sa route, entre elle et son amour - tout pourrira, tout périra.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 89
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Re: sybile △ les fleurs du mal Mar 1 Mai - 19:24
Oooooooooh le fond de ta fiche est vraiment très beau ! Courage pour ta fiche :twerk: :twerk:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Re: sybile △ les fleurs du mal Mar 1 Mai - 19:34
JE SUIS AMOUREUX
ENVOIE LA SAUCE BBY
jvais stalke
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Re: sybile △ les fleurs du mal Mar 1 Mai - 19:52
UNE AUTRE SUÉDOISE. *se sent moins seul*
Bienvenuuuuue, amie suédoise ! Bon courage pour ta fiche. ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 01/05/2018

Mate
MessageSujet: Re: sybile △ les fleurs du mal Mar 1 Mai - 20:44
PANINI HEAD.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Re: sybile △ les fleurs du mal Mar 1 Mai - 21:15
Courage pour la fiche et bienvenue parmi nous <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 01/05/2018

Soul
MessageSujet: Re: sybile △ les fleurs du mal Mar 1 Mai - 22:04
Merci tout le monde <33
Sinon je me suis bougée et j'ai fini, j'espère qu'y a pas de fautes /dies
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Re: sybile △ les fleurs du mal Mar 1 Mai - 22:10
jeplore
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 226
Date d'inscription : 20/07/2017

MessageSujet: Re: sybile △ les fleurs du mal Mer 2 Mai - 0:33

Bravo Sybile, tu es

Validée

Tout d'abord, bienvenue sur le forum jeune Sybile !

Alors que dire de ta fiche, si ce n'est que j'aime énormément ton style d'écriture ? Notamment ton cara, qui est vraiment poétique. ~ Je n'ai rien à redire, excepté dans l'histoire. Alors c'est le début du deuxième paragraphe que je n'ai pas trop compris, mais normalement les Soul ne savent pas comment les Mate perçoivent leurs âmes-soeurs. C'est-à-dire que les Soul ne savent pas que les Mate voient en noir et blanc (+ le reste que j'ai la flemme d'expliquer et qui est déjà expliqué dans les groupes XD), et les Mate eux, savent pas que les Soul s'écrivent dessus pour communiquer. Sauf s'ils échangent leurs points de vue et tout. Parce que même si un Mate et un Soul sont âmes-soeur, le Soul ne verra jamais en noir et blanc, et le Mate lui, ne pourra pas écrire sur sa peau.

Tout ça pour dire, de faire attention, dans le sens où Sybile, en tant que Soul, n'a jamais vu en noir et blanc. Mais qu'on a pu lui en parler du coup, elle peut avoir un ami Mate (ou une amie Mate, whatever) qui a pu lui parler de tout ça. Je sais pas si c'est clair, mais il est tard. D: C'était juste pour clarifier ce point au cas où. <3

Donc ceci étant, tu n'as plus qu'à aller recenser ton avatar, aller chercher ton âme-soeur pour faire des bébés, et n'oublie pas d'aller signer le règlement, sale gosse !


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: sybile △ les fleurs du mal
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Un intrus dans mes parterres de fleurs
» Vin de fleurs de sureau
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Lui dire avec des fleurs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: C'est ici que tout commença . . . :: Pas à pas :: T'es qui ? :: Fiches finish-